La conduite accompagnée dès l’âge de 15 ans
5 (100%) 3 votes

En juin dernier, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve avait annoncé une nouvelle reforme ayant pour objectif de satisfaire tous les nouveaux candidats au permis. Une nouvelle formule qui permet de s’essayer à la conduite trois ans avant l’âge légal, sans aucun enjeu immédiat.

Cette reforme parue au journal officiel ce mois-ci autorise la conduite accompagnée dès l’âge de 15 ans et présente un certain nombre de mesures supplémentaires permettant de faciliter le passage du permis de conduire. Notre auto école à Rennes vous propose la formule conduite accompagnée.

LE PERMIS DÈS 17 ANS ET DEMI

Ce nouveau texte encadrant le permis de conduire, autorise désormais les candidats qui optent pour la conduite accompagnée, à se présenter à l’examen plus tôt. Ils pourront en effet passer le permis dès l’âge de 17 ans et demi soit six mois avant l’âge légal, et seront autorisés à prendre le volant seul dès le premier jour de leur majorité.

La conduite accompagnée a fait ses preuves

En 2013, c’est 190 000 jeunes qui ont obtenu leur permis de conduire grâce à la conduite accompagnée. Le ministère prévoit une large campagne en faveur de ce dispositif d’apprentissage de la conduite qui a largement fait ses preuves. Son objectif est d’augmenter le nombre de jeunes bénéficiant de cette formule, en le portant de 30% à 50 % d’ici fin 2017. A Rennes la conduite accompagnée  connait un fort taux de réussite.

La conduite accompagnée : réussite garantie

Une expérience de 3 ans au volant garantie la réussite à l’examen. Les jeunes qui ont bénéficié d’un apprentissage par la conduite accompagné ont 20% de chance de plus de décrocher leur permis du premier coup. En effet, ils affichent un taux de réussite à l’examen de 73,9% contre 55, 2 % pour les jeunes ayant passé leur permis par la voie traditionnelle.

Un temps d’apprentissage plus long pour plus de sécurité

L’avancement de l’âge légale de la conduite accompagnée offrira un temps plus confortable aux apprentis et à leurs accompagnateurs pour organiser leur apprentissage de la conduite.

Des bénévoles pour assurer l’apprentissage de la conduite

Afin de pallier au manque d’accompagnateur, le ministère de l’Intérieur prévoit la mise en place de dispositifs spéciaux pour les jeunes dont les parents ne peuvent se charger de l’accompagnement. Ces derniers pourront être remplacés par des bénévoles formés à l’apprentissage de la conduite.

Une baisse du coût du permis

L’autre avantage majeure de cette réforme est la diminution du coût du permis. Le ministère estime cette baisse à 500€. Une baisse non-négligeable, lorsque l’on sait qu’aujourd’hui, le coût moyen d’un permis est de 1500€. Ce dernier peut coûter jusqu’à 3000€ lorsque le candidat ne réussit par l’examen du premier coup. Consulter le prix de notre forfait conduite accompagnée

Un temps d’attente plus court pour passer le permis B

Ce nouveau système permettra de désengorger les centres d’examen et de réduire le temps d’attente pour se présenter ou se représenter à l’examen de conduite. Avec des candidats mieux préparés, le taux de réussite augmentera. Aujourd’hui, le temps d’attente moyen étant de 98 jours.

Un bénéfice pour la sécurité routière

En étant mieux formés et plus détendu au volant, les jeunes apprentis, sont de meilleurs conducteurs. Cette reforme devrait être un vrai bonus en matière de sécurité routière. L’apprentissage anticipé de la conduite baisse de 27% l’accidentalité la première année de détention du permis pour les 18-19 ans.

Sujet Auto Ecole

- auto ecole a 15 ans montelimar